La Culture à portée de tous

Coups de coeur, Voir

Les glaneurs et la glaneuse, de Agnès Varda

coup-de-coeur

Le glanage est un droit d’usage sur la production agricole, existant notamment en France, sous différentes formes depuis le Moyen Âge. Après la moisson, le ramassage de la paille et des grains tombés au sol est autorisé. On distingue le glanage, qui concerne ce qui reste à même le sol, du grappillage qui concerne ce qui reste sur les arbres ou les ceps après la cueillette. On glane donc des pommes de terre, des céréales, on grappille les raisins, les pommes, les fruits en général.

jean-francois-millet.-des-glaneuses-1857-

Les glaneuses, par Jean-François Millet. Domaine public. Source : Wikimedia Commons.

Partant des représentations anciennes du glanage dans la société rurale, Agnès Varda se lance sur les routes et va à la découverte des formes de subsistance de cette pratique. Elle collecte les témoignages et montre que si le glanage a beaucoup régressé dans nos campagnes, il s’est métamorphosé pour prendre d’autres visages, qu’il s’agisse de ramassage de restes alimentaires, de collecte des invendus à la fin des marchés ou de recyclage des encombrants dans les villes. Elle en a fait un film documentaire, « Les glaneurs et la glaneuse », sorti en 2000.

Varda les glaneurs

Un des enseignements les plus intéressants du film d’Agnès Varda, c’est qu’il semblerait bien que le droit de glanage soit toujours reconnu par le droit français. A un moment, la réalisatrice se demande en effet si la pratique consistant à pénétrer sur une propriété privée pour aller ramasser des récoltes tombées au sol est légale ou non. Elle pose la question à un avocat qui lui donne la réponse à l’occasion d’une promenade dans un champ de tomates, un Code pénal à la main ! (et un Post-It pour marquer l’article R26-10 du Code pénal qui autorise cette pratique…)

Un documentaire déjà daté (sorti en l’an 2000), mais toujours d’actualité!

Leave a Reply